Pourquoi le portage physiologique ?

echarpe-de-portage-je-porte-mon-bebe-jpmbb-ant

Le portage physiologique des bébés

Les bébés, naturellement programmés pour s’accrocher à un adulte et être portés, ont à la naissance un réflex d’agrippement qui fait partie des réflexs archaïques de survie.

Le portage à bras et le soutien du bébé par la « base » (le bassin) est une approche intéressante et respectueuse de sa colonne vertébrale. Soulever les bébés , les manipuler, les poser et les porter à bras de manière à respecter sa morphologie,  leur permettent d’avoir des sensations plus agréables avec un sentiment de sécurité et leur donnent l’occasion d’être acteur du maintien de leurs corps. Par exemple, quand bébé est soulevé sous les aisselles, il « pend », victime de la gravité, et ne peut pas gérer son corps ; la sensation est désagréable pour lui. Lorsque bébé est soulevé avec une main ou un bras en soutien sous sa base ( au creux des genoux)  et l’autre main en maintien de son dos : bébé est alors plus tonique et acteur du maintien de son corps; la sensation est plus agréable. Il ne faut pas hésiter à bien porter les bébés à bras avant de le porter dans un tissu ou autre porte-bébé respectueux.

Parce que le bébé est placé en position verticale, le portage favorise les rots, évite les reflux et grâce au brassage naturel diminue les coliques. Le bébé est exposé à un mouvement rythmique constant et il est en contact physique avec son porteur ce qui procure un effet calmant pour les bébés, et un sentiment de sécurité. Par conséquent il peut réduire les pleurs et l’agitation et donc favoriser un climat plus serein pour tout le monde

La proximité du porteur  augmente le niveau d’attention du bébé et l’incite à explorer. Lorsque le bébé est porté, sa vision est à la hauteur du visage de l’adulte. Il est ainsi témoin de ses activités, et cela lui procure des stimulations sensorielles multiples. C’est ce qui favoriserait son développement cognitif et ses habiletés motrices. Cela peut paraître paradoxal ; néanmoins, force est de constater qu’un enfant porté participe à ce qui l’entoure : il observe l’activité de l’adulte et des autres enfants, il interagit avec son environnement par ses vocalises, ses sourires et il acquiert les codes sociaux par mimétisme. Rassuré, il sera d’autant plus enclin à aller vers les autres et à explorer le monde.

 Lorsque le portage est bien ancré , il permet un bon positionnement des hanches, ce qui favorise leur développement. Les cultures qui portent beaucoup leur bébé ont d’ailleurs un très faible taux de malformation des hanches. Le portage contribue également au développement des muscles du cou et des dorsaux ainsi qu’au développement du sens de l’équilibre. Enfin, comme les bébés qui sont portés passent moins de temps dans un siège ou couché sur le dos, le portage diminue le risque de développer une plagiocéphalie.

Il permettra donc de mieux prendre en charge un enfant handicapé ,hypotonique, ou présentant une dysplasie .

Les differents moyens de portage

LE SLING : Il s’agit d’une bande de tissus de longueur variable à une extrémité de laquelle sont cousus des anneaux. Le tissu est simplement repassé dans les anneaux et ajusté autour des corps des porteur et porté. Rapide et pratique, pour les portages d’appoint (descendre/monter les escaliers, aller jusqu’à la voiture …) Le parfait complément de la poussette. Un indispensable, impensable de faire sans, quelque soit l’âge de l’enfant. Le porte-bébé est sur une épaule, soutenant bébé sur la hanche opposée du porteur. On peut régler grâce aux anneaux. Dès la naissance,
Très facile et rapide d’utilisation. Hormis la première fois où il faut “monter les anneaux”, c’est à dire installer le tissu dans les anneaux, il suffit par la suite de l’enfiler, d'asseoir le bébé dedans et d’ajuster la tension autour de lui. Il permet de porter le bébé devant de façon décentrée ou sur la hanche, ce qui libère son champ de vision et de la mobilité au niveau du haut de son buste (notamment les bébés qui veulent sortir les bras, montrer du doigt…)
C’est un portage asymétrique, et peut donc devenir inconfortable quand l’enfant grossit. Son utilisation sera donc plus limitée sur la durée. A utiliser avec précaution pour les personnes ayant des problèmes de dos. Il existe en tissé et extensible . Portage : Devant , hanche , dos. 

L'ÉCHARPE :Durant ses premiers mois, l’écharpe de portage sera idéale à la maison comme pour le transport. Après quelques essais, vous allez nouer facilement l’écharpe pour un portage d’un rare confort car l’écharpe est le porte-bébé qui s’adapte le plus au bébé et au porteur. Dès la naissance. Devant, sur le côté, au dos.
L’écharpe est un outil qui permet une très grande modularité : porter un nouveau-né ou un bambin bien plus lourd sur des longues durées, et s’adapte évidemment à tous les gabarits de porteurs. Elle permet un corps à corps parfait entre le porteur et le porté, et donc le plus grand confort possible.
Elle nécessite un apprentissage, car utilisée incorrectement elle montrera vite des limites. Ce système exige de prendre le temps (qui peut être réduit à quelques minutes avec de l’expérience) de réaliser avec grand soin son nœud, sous peine de le voir se détendre avec le temps. Le terme de grammage d’une écharpe tissée est le poid de celle-ci, plus il est élevé plus l'écharpe est épaisse
Pour les écharpes extensibles , deux couches minimum seront nécessaire pour avoir un portage sécuritaire .
Noeud vu en formation: enveloppé croisé et hanche à boucle pour les tissées et noeud de base et double hamac pour les extensibles.

LE MEI TAI ; Ce porte-bébé asiatique est un compromis entre l’écharpe et le porte-bébé structuré. Il est composé d’un morceau de tissu carré avec deux courroies formant une ceinture à la taille et deux longues bretelles pour attacher aux épaules. Il s’ajuste facilement, mais si vous souhaitez porter un nouveau-né, assurez-vous de choisir un modèle qui permet les ajustements nécessaires. On noue les bretelles autour des hanches du porteur. Il peut y avoir un clip sur la ceinture ventrale, ou 2 bandes à nouer.  Dès 4 mois. Devant, au dos.
Plus simple et rapide d’utilisation que l’écharpe, pour un confort approchant. Le mei-tai paraît donc plus facilement abordable techniquement. Il est moins enveloppant que l’écharpe
Il ne permet pas de porter un tout petit sauf devant s’il est noué façon podeagi. 

LE PRÉFORMÉ: Il s’agit d’un porte-bébé déjà formé, comme son nom l’indique, avec un corps de forme fixe et des bretelles rembourrées, réglables par sangle. La ceinture, rembourrée également se ferme par clips. La plupart ont une capuche, certains disposent d’un système de réduction pour les plus petits.
Très facile et rapide d’utilisation, puisqu’il suffit de fermer un clip et régler des sangles (ce qui ne dispense pas de soigner l’installation du bébé dans le corps du préformé).
Le bébé n’est pas aussi bien assis qu’en sling, mei-tai ou écharpe, la bascule du bassin ne se fait pas aussi complètement. Ce porte-bébé n’est pas utilisable avant en gros 6-8 mois, à l’exception de quelques modèles équipés de dispositifs spécifiques à des petits bébés (limas flax , néo de neobulle, fidella fusion, love and carry). Il sera adapté au poids de bébé qui devient plus lourd. Devant , et au dos .

-LE ONBUHIMO: Ce système est particulièrement simple et rapide à installer, en particulier le Onbu SAD qui s’enfile comme un sac à dos avec le bébé dedans. Idéal pour un portage d’urgence, pour un bébé qui veut monter et descendre toutes les 5 minutes. La position assis-accroupi du bébé se prend de façon assez marquée et spontanée, c’est un portage bien confortable pour le porté.
C’est un portage qui repose uniquement sur les épaules, donc sur une longue durée ça peut être inconfortable. Ce portage n’est pas possible avec un bébé qui n’a pas ouvert son bassin, et assez difficile avant un certain gabarit (environ 9 mois ). Il existe différentes tailles de tablier, la largeur du tablier correspondant à la distance d’un genou à l’autre de votre bébé lorsqu’il est assis dedans. Devant et au dos .

-PORTAGE D'APPOINT,  TUBE , TONGA :Le bébé est placé dans le hamac du côté opposé à l’épaule porteuse. Il faut former une volte ouverte ou fermée sur l’épaule couverte pour mieux positionner et soutenir le bébé et pour porter dans un meilleur corps à corps avec lui. Seule la volte doit suffire à bien stabiliser l’enfant, ces porte-bébés doivent donc être idéalement réalisés aux dimensions du porteur afin d’obtenir une installation confortable pour lui comme pour l’enfant.
Installé en 3 secondes, il suffit d’enfiler le porte-bébé et de poser le bébé dedans.La quantité de matière étant très limitée et le portage asymétrique, une forte contrainte s’exerce sur l’épaule ou la colonne du porteur, ce qui en fait un porte-bébé d’appoint tout particulièrement avec un bambin. Certains modèles en synthétique peuvent induire des réactions atopiques de contact.

Le choix du moyen de portage va dépendre du confort ressenti et de sa dextérité à l'utiliser mais aussi du bébé , il est donc important de pouvoir essayer plusieur moyen de portage pour trouver celui qui va VOUS convenir.